mercredi 21 mai 2008

Un gun et un chauve

Eh merde, il est de retour...

1 commentaire:

Sam a dit…

Je me pose une question : pourquoi Booba a-t-il du succès ?

Je ne comprends pas. Comment "J'ai lu mon avenir dans un bol de riz" peut-elle être une rime choc ? En tous cas, je n'y trouve pas de sens..

"Je fais de l'argent, l'argent ne me fait pas" est complètement contredit dans le même titre ainsi que son clip bon marché : trois filles toujours mais alors toujours (tout au long du clip) en train de s'habiller et se déshabiller..

Ce mec mélange tout, il n'a aucune cohésion dans son morceau.
C'est pas ça le rap. Le rap, c'est pas enchaîner une phrase avec une autre sous prétexte qu'elle rime. Le principe, c'est quand même de faire des rimes sensées, pas dans le vent.

Je trouve ça tellement flagrant : "Je suis trop loin pour que tu fasses quelque chose / Là où je passe, il se passe quelque chose". Humm..

Et surtout, le summum du manque de respect, de reconnaissance et de discernement, c'est cette phrase : "NTM, Solaar, IAM, c'est de l'antiquité". No comment. C'est certain, les trois noms évoqués n'ont rien à voir avec B2O. Incomparables..

Le rap bagnoles-cash-guns, ça marche quand il y a du niveau derrière, pour assurer question rimes. Le gangsta rap a toujours été impressionnant, parce qu'il y avait véritablement de l'argent et des magouilles. Snoop, Nate, Xzibit, Ice Cube sont des membres de gangs, pas des petits dealers. Derrière eux, il y a des centaines de mecs, un vrai crew. "Je ne plaisante pas, tu sais qui me suit" ça peut le faire, mais en l'occurrence dans le clip, il est seultou dans un parking. Dans le gangsta rap, ya de la vrai thune, donc des vraies grosses bagnoles : Bentley par exemple, ou Lexus, ou Lincoln. Ici on a une voiture : une Range Rover.. La voiture des vétérinaires dans les téléfilms de France 3.. Tout l'argent a servi à payer les trois gonzesses à moitié nues.
Encore une fois, si tu veux faire du gangsta rap à l'américaine, faut mettre les moyens. Ou alors assume le fait que le rap français c'est pas ça..

"Mon rap n'est pas trop dur, c'est toi qui est mou", ça c'est bon. Mais ça sonne faux. Un autre bon truc qui aurait pu faire de ce titre un bon titre, c'est l'intro, 5 secondes, la boucle sur le refrain et le beat, avec l'arrêt au ralenti sur sa voix. Ca c'est bon. Malheureusement c'est noyé dans le bouillon bon marché.

Booba a toujours été la raison principale pour laquelle j'ai délaissé le rap français, sachant qu'il a été propulsé "icône" du rap français. Je ne change pas d'avis. Tout le monde a des enseignements à tirer de l'ancienne école. Et ceux qui se croient à la pointe sont les premiers concernés.


NB: Mon commentaire et sa conclusion sonnent très réac, j'en conviens. Cet avis n'engage que moi et reflète mes goûts en matière musicaux, pas d'individus. Je n'ai donc rien de personnel contre Booba. J'ai le droit de préférer d'autres artistes. Et Solaar résume très bien ma pensée : "Le rap est social donc s'adapte à une société donnée" (Obsolète), donc pas besoin de chercher à ressembler à 50 Cent pour exister en France.